Couture fille

Camélice

Ces derniers temps, vous avez probablement entendu parlé, sur la toile ou les réseaux sociaux, de la sortie d’un bien joli patron répondant au doux nom de Camélice. Sa créatrice, Madame Viguialca / Une idée derrière la tête est une couturière de talent, mais pas que : son patron, c’est de la bombe…

Depuis ses débuts sur la toile je suis admirative de son travail : je la soupçonne même d’avoir été magicienne dans une vie antérieure et d’en avoir conservé tous les pouvoirs…ses choix de lignes épurées, son respect des matières et sa capacité à faire du très beau avec des choix limpides et sans détours, relèvent du coup de baguette magique.

Mais revenons en à Camélice : c’est une robe trapèze…euh non une tunique volantée à mancherons…non à manches longues…? Vous l’aurez compris, le plus dur une fois que l’on a pris connaissance des multiples combinaisons possibles, c’est de choisir par laquelle commencer…3 versions de base combinées à 3 types de manche (je ne vous parle pas tout de suite de la version sans manche) plus des choix de finitions divers et variés…de quoi garnir un vestiaire entier sans se lasser!

J’ai eu la chance de découvrir Camélice en avant première, lors de la phase de test du patron. C’est au prix d’une lutte intérieure acharnée que j’ai fini par jeter mon dévolu sur la version tunique volantée…mais évidemment, ce n’est que partie remise pour les nombreuses autres versions que j’imagine déjà…

 

Tunique bohème brodée, manches longues

dsc02314

Modèle Camélice, version C, signé Viguialca Une idée derrière la tête

 

dsc02284

Lors des tests, Marie-Laure nous avait conseillé de ne pas forcément sortir nos plus beaux tissus et de nous mettre plutôt en mode « toile ». Consciencieuse et disciplinée, j’ai sorti de mon étagère à tissus une jupe portefeuille que je ne porte plus depuis très longtemps et que j’avais réservée à un futur « recyclage ».

D’une couleur rouille flamboyante et ornée de très jolies broderies, j’étais sûre d’en faire un jour quelque chose de joli…

Finalement, je n’aurai pas pu lui trouver meilleur projet!

dsc02294

dsc02318

dsc02333

Pour la partie corsage, j’ai utilisé la partie non brodée en greffant simplement sur l’empiècement central les petites fleurs, qui à la base, étaient très parsemées sur l’ensemble de la pièce.

dsc02349

J’ai taillé le volant de Camélice dans la lisière brodée qui décorait le bas de la jupe.

dsc02392

J’ai également inséré les deux petits liens qui servaient à fermer la jupe sur les côtés de la tunique, ce qui permet de resserrer légèrement la taille en les nouant au dos : cela renforce le côté bohème du tissu, ça me plaît beaucoup.

dsc02412

 dsc02439

dsc02436

dsc02281

Je précise à toutes fins utiles que le livret d’instructions est extrêmement complet et très pédagogique, notamment en matière de finitions (et les finitions, Madame Viguialca, c’est son dada!) : il abonde de schémas et de nombreuses explications qui raviront les débutantes. L’impression du patron est optimisé à mort pour un assemblage rapide et écologique et ça c’est top.

Mon petit doigt me dit que de nouvelles Camélice vont fleurir sur ce blog d’ici peu…

Pour en savoir plus sur la sortie du patron, je vous propose d’aller lire le billet de présentation :

sans-titre

Et pour accéder directement aux infos pratico-techniques de Camélice, c’est par là:

sans-titre2

…..

A bientôt!

25 réflexions au sujet de « Camélice »

  1. Ta version boho chic me laisse sans voix ! Cette couleur divine et ces broderies me laissent l’impression que tout est exactement comme il doit être. Ta Camélice est la perfection même ! Merci pour cette émotion de fin de soirée 🙂

  2. Il me semble qu’il faut aussi être un peu magicienne pour arriver non seulement à caser un haut à manches longues et volant froncé dans une jupe, mais aussi à en sortir une telle merveille !

  3. J’ai l’impression que la magicienne n’est pas forcément celle que l’on croit ! Ta version me subjugue et me bouleverse, j’était curieuse de savoir quel pouvait bien être ce tissu « atypique » dont tu m’avais parlé, et comme je m’y attendais, on est dans la merveilleuse merveille. Merci pour tout, ton aide, tes mots, tout ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.