Crêpe menthol

Publié le Publié dans Divers

En tant que maman couturière, j’ai une légère tendance à imprimer mes goûts et mes envies perso sur la garde robe homemade de ma fille…Jusque là, hormis quelques divergences minimes, mes choix correspondaient relativement bien aux goûts de mademoiselle, mais voilà…ses 9 ans et demi ont sonné et avec eux les prémices d’une rébellion vestimentaire à peine dissimulée…

Adieu froufrous, fleurettes, dentelles et autres mignonneries connotées « girly style »: bonjour streetwear, fringues trop cool et hip hop attitude…Passé le choc, je me dis qu’il y a pas mal à faire également de ce côté là et que, de toute façon, il est inutile de s’obstiner (à prononcer mâchoire bien serrée) au risque de voir mes créations homemade remisées au placard (les robes cousues pour la belle saison ont été totalement délaissées au profit de shorts en jean, leggings et débardeurs…trop cool hip hop attitude).

Bon mais alors, dans ces circonstances, peut-on risquer la tunique ? Car une rentrée sans tunique, c’est pas vraiment une rentrée. Après concertation oui, on peut, mais à certaines conditions:

PAS de fleurs (des oiseaux peut-être ? des p’tits?)

PAS de froufrous (mais un petit volant y’a moyen?)

PAS de coupe ou de tissu trop fifille

Au vu du cahier des charges, j’ai accompli un petit miracle: confectionner une tunique simple et (presque) épurée dans un joli tissu crêpe à zozios) signé Linna Morata totalement féminin. Ah ah!


Ce n’est pas flagrant mais si, si, elle lui plaît!!

Pour le patron, j’ai choisi une nouvelle fois Camélice de Viguialca dans sa version C, parce que ses lignes claires et évasées sont parfaites pour mettre en valeur un beau tissu.

Pour supprimer sans prise de tête les empiècements devants, j’ai tout simplement utilisé la doublure devant du corsage comme devant principal.


Voyez comme ces oiseaux sont petits et discrets…ils sont passés comme une lettre à la poste!

En revanche, j’ai pris de gros risques en montant le volant de façon superposée au corsage (non mais on rêve ou on est à la limite du frou-frou là?)


Au dos, un boutonnage hyper discret avec des boutons écrus ultra basiques (histoire d’équilibrer…rapport au quasi frou frou…)

Ce crêpe est parfait pour ce modèle et lui donne un tombé impeccable


Bon, soyons lucide, cette tunique ne remportera pas le prix du vêtement le plus cool de l’année…mais j’ai réussi à passer entre les mailles du filet!

Note pour mes prochaines toquades textiles :  juguler l’acquisition de tissus à motifs (notamment tout ce que est liberty). J’en ai déjà quelques-uns en stock qui ont sans doute raté leur tour et n’entreront jamais dans ce nouveau périmètre!

A bientôt!

14 réflexions au sujet de « Crêpe menthol »

  1. Je connais ton problème. Chez on ne jure plus que pour des sweat et des jeggings. Uni de préférence!
    Cette rubrique est très belle et sobre tt en restant originale

  2. Oh lala!!! Je vis même chose que toi !! Bientôt 10 ans.En décembre et me refoule en bloque toutes mes coquettes 🙁
    Je vais lui montrer cette tunique! Des fois que 😉
    En tout cas elle très jolie je trouve!!!

  3. Bien joué ! Ce tissu est magnifique, avec une très jolie couleur. Tu as eu chaud avec les froufrous !
    Les liberty tu n’as plus qu’à les utiliser pour toi, tout n’est pas perdu 😉

  4. Même « combat » chez moi avec ma grande 8 ans qui ne jure que pour le sobre, l’uni, les matières sweat et Jersey (😭), sans parler que : les séances photos? Même plus en rêve!
    Tu as de la chance que ta fille te laisse la prendre (même elle affiche un air rebelle!)!!
    Ah oui, tu as pris un sacré risque avec le mini froufrou de la couture! Perso je trouve ça ravissant!!

  5. Olala comme je compatis ! Ici je vis un peu le contraire, je ne peux rien coudre de simple, tous les vêtements sans dentelle, passepoil, flex, transfert… sont de suite relégués aux oubliettes (le baroud d’honneur avant la rébellion peut-être ???)
    Mais tu vas te relever de cette tragédie et en sortir plus forte encore (heuuu je m’égare un peu là ???!!!). J’attends avec impatience d’admirer ta nouvelle façon de coudre, ce qu’on entrevoit est des plus prometteurs. J’adore cette teinte mint aux délicats oiseaux et ton interprétation toute en sobriété de Camélice. Simple is beautiful !

  6. Tu as de la chance que cette couleur soit « passée »…… Il me semble que tu n’en auras pas une deuxième 😀 !! C’est la pré-Ado, courage pour la future Ado 😉 !! Par expérience avec ma petite-Grande-fille, 14 ans, je te conseille un Sabord (no comment….. 😀 !!) avec un jersey cactus blanc/noir/gris, j’ai été gratifiée d’un « oh le tissu trop bôôôô, wôôô le col !!!! » en touchant les 2 matières, j’étais aux anges…….. fôdra tout de même que je me « tape » un blouson simple avec du sweat tête de mort !!!! J’attends avec impatience le « virage » de tes nouvelles inspirations, dorénavant c’est obligatoire !! Merci pour le partage, Leelou

  7. Ici c’est encore moi qui décide mais pour combien de temps encore, quelle catastrophe !!! Non sérieusement c’est un virage à prendre et c’est extrêmement intéressant. Cette matière et cette couleur sont juste sublimes. À priori tu prends le virage avec brio 😊

  8. ah tiens… je compatis…. ma fille qui réclamaient des couleurs et motifs, m’a demandé des leggings et t-shirts noirs, ainsi que des jupes et robes unies….. gloups… j’étais en train de m’habituer à son style multicolore

    c’est une très belle réalisation que tu as faite là, bravo

  9. Bien longtemps que je ne me lance plus sans l’avis de la miss… les derniers en date : tes derniers patrons sur lesquels elle n’a absolument pas craquer 🙁 🙁
    Et ce matin elle a enfilé une jupe 1001 perles de l’an dernier qui lui allait encore mais qui ne lui plait plus à priori …sniiif !

    En tout cas ta tunique est très jolie !

  10. J’aime le tout : tissu, modèle. Ma presque de 12 ans ne porte plus de robe et porte des leggings mais elle les porte fièrement, jusqu’à quand ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *