Divers

Combi exotique

Lors de ma première commande chez Sweet mercerie, j’avais craqué sur un sublime voile de viscose aux motifs tropicaux, véritable balai végétal/animal aux teintes à la fois douces et pétillantes.

Comme souvent lorsque je fais l’acquisition d’un tissu coup de coeur, je réfléchi longtemps, voire très longtemps avant de me lancer dans la découpe…je suis souvent frileuse…bon alors, je me lance ou pas? oui mais si je rate, bonjour l’angoisse, ce tissu est trop beau pour que je me plante…en même temps ne pas le coudre c’est complètement stupide…faudrait que je fasse une toile…quel patron va être son ami pour la vie?

Bref, cela peut-être parfois compliqué! mais pour celui-ci, ça y est, j’ai osé!

Et j’ai décidé d’en faire une jolie combinaison d’été, légère comme une petite brise, gaie, tendance cool mais un peu classe quand même 🙂

Combinaison Petra, Louis Antoinette, taille 38


Je trouve la coupe de ce patron vraiment parfaite, tout tombe très bien. Il possède l’aisance qu’il faut pour être « confort » à chaque mouvement tout en épousant subtilement la silhouette.

Attention toutefois, le décolleté est assez profond; personnellement j’aime beaucoup.

Le raccord haut/bas est positionné au niveau des hanches, encore un détail de coupe qui me plaît énormément.


Pour donner un peu de relief et souligner la coupe du vêtement, j’ai utilisé un passepoil en Liberty Capel moutarde aux poches, et j’ai taillé les manches médium dans un plumetis Banane FDS.

Ce tissu à motif n’est pas idéal pour mettre en valeur le devant de la combinaison qui est en forme cache coeur, mais je voulais un look détendu/cool plus difficile à obtenir avec un uni clair, qui serait pourtant l’idéal pour bien souligner la découpe.

Au dos, on ferme la combinaison avec un zip invisible : je dis bien on…et pas je…car à moins d’être contorsionniste, il faut un peu d’aide.


 

Côté confection, pas de difficulté majeure ; à part le zip invisible qui demande un peu de concentration et  de pratique, Petra se monte bien, les pièces s’emboîtent nickel. Le plus long est de couper les pièces qui sont assez grandes, surtout dans un tissu un peu glissant comme celui que j’ai choisi.

Un joli moment de couture, un vêtement qui me plaît et qui est déjà très porté, un coupon chéri bien mis en valeur, il n’en faut pas plus pour me combler!


A part peut-être retourner là bas…


10 réflexions au sujet de « Combi exotique »

  1. très chouette ! mais j’ai deux questions :
    1- le voile ce n’est pas trop fragile/transparent pour un pantalon ?
    2- tu ne peux donc pas aller aux toilettes sans aide ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.