Couture femmeE patrons LPS

FOCUS sur MELHIA

MELHIA est le petit « dernier » de la collection, dans le sens où il a été crée après ZYA et NEPTUNE, un peu comme une touche finale, la cerise sur le gâteau, le modèle qui viendrait « parfaire » le look, lui donner du cachet et ferait de KARMA une véritable collection, complète, cohérente et tendance.

Je dois bien avouer que, personnellement, je ne porte la veste que depuis un ou deux ans. C’était une pièce quasiment absente de mon dressing et j’ai récemment compris qu’elle me manquait vraiment pour donner un petit twist à mes tenues : un jean, un t-shirt et une jolie veste, c’est quand même classe et en même temps assez soft. Et puis, c’est aussi super pratique pour pouvoir porter des hauts un peu légers, type blouse ou chemise, en automne-hiver ; l’occasion de mettre un peu de côté l’éternel pull…

COUPE DE BASE

Afin d’être portée sur la blouse ZYA, et parce que c’est une coupe facile à vivre et qui convient à beaucoup de morphologies, MELHIA est une veste kimono, avec les épaules basses qui « tombent » sur le bras et sur le devant.

C’est une veste droite, style masculin-féminin, qui se porte ouverte et qui est non doublée. Elle est donc plutôt légère, laissant une belle visibilité au top porté en dessous.

Son col relevé est en composé de deux parties : les cols devants et le col dos se croisent au niveau de la ligne d’épaule créant un jeu de découpes subtil et original.

VERSION A

La VERSION A est totalement épurée : lignes droites, coupe simple, idéale pour mettre en valeur un maxi motif par exemple

Réalisée dans un tissu fluide ou plombant, c’est la parfaite petite veste kimono qui viendra réchauffer une tenue légère. Elle peut même être portée sur la plage, ceinturée ou non, pour une ballade ou pour se protéger du soleil ou d’une petite brise, tout simplement.

Mais elle peut aussi tout à fait être cousue dans une matière plus dense et de meilleure tenue, comme un jacquard fin ou un jean léger.

On peut aussi très facilement l’allonger (ou la raccourcir),  histoire de goût et de besoin pour mieux matcher avec tel ou tel vêtement. Sur la version ci-dessous, j’ai ajouté 12 cm parce que 1) j’adore les vestes longues, et 2) parce que le modèle me paraissait idéal pour coudre ce tissu de l’amour, dont il fallait absolument respecter le motif

VERSION B

La VERSION B est plus travaillée, avec ses poches et ses manches à découpe géométrique : beaucoup plus structurée, cette version nécessite des matières plus denses, mais attention à ne pas utiliser un tissu trop épais tout de même. 

larges poches à découpe géométrique

poignet boutonné à découpe géométrique

Cette VERSION est montée sur parementure. Elle est un peu plus difficile à coudre que la VERSION A (totalement débutante compatible :)) car un glaçage de la parementure peut être nécessaire en fonction du tissu choisi. Mais sachez que tous les patrons de la collection KARMA sont accompagnés de fiches pratiques ultra détaillés, notamment une fiche sur les techniques d’ourlets (tous types d’ourlets, simple, double, invisible etc…) et aussi une fiche adaptation pour comprendre comment modifier le patron si besoin.

CÔTE TISSUS ET MERCERIE

Vous retrouvez bien sur dans le kit patron toutes les infos nécessaires sur le choix des tissus ainsi que les besoins en mercerie. Mais comme il est toujours intéressant d’en savoir plus avant l’acquisition du patron, voici un récapitulatif des fournitures pour coudre MELHIA, ainsi que quelques adresses de merceries en ligne, notamment celles chez qui je me suis approvisionnée pour coudre les versions valorisées dans ce billet.

VERSION A

TISSUS :

  • Tencel
  • Viscose
  • Twill de viscose
  • Crêpe
  • Modal
  • Soie
  • Mousseline
  • Batiste ou popeline fine
  • Jersey à faible élasticité
  • Gaze
  • Fanelle
  • Velours ras souple

MERCERIE :

Facultatif

  • Biais pour ganser la couture veste/col

VERSION B

TISSUS :

  • Jacquard fin
  • Tweed fin
  • Lin
  • Chambray
  • Gabardine fine
  • Velours milleraies ou grosses côtes
  • Denim souple

MERCERIE : 

  • Boutons ∅ 15 à 25 mm (poignets) X 4
  • Facultatif : biais pour finition + aux manches

Si vous prévoyez de coudre MELHIA façon kimono fluide (VERSION A), il vous faudra un tissu léger et/ou plombant. Vous trouverez de très belles viscoses chez Cousette, The sweet mercerie, Mercerine, Eglantine et Zoé

La soie et le tencel sont aussi des matières qui donneront un beau tombé bien net : pour la soie, Les coupons de Saint Pierre ont énormément de références et de motifs.

Atelier 27, Pretty mercerie et The sweet mercerie proposent de très beau jacquards haut de gamme, texturés ou à motifs. Vous en trouverez aussi chez Un chat sur un fil qui propose aussi plein d’autres belles matières.

Si vous êtes adepte du chambray ou denim, filez voir les belles boutiques de tissus bio : Amandine ChaFil & Tik ou encore Hysope Tissus.

Si ma version Klimt vous fait de l’oeil, j’ai trouvé ce tissu jersey chez Lulu la luciole qui vend beaucoup de tissu en panneau. Le principe est simple : vous avez en général un motif principal centré et entouré d’uni ou de minis motifs. Il vaut mieux savoir précisément quel patron vous allez utiliser avant de faire ce type d’achat, car le placement de vos pièces dépendra de la composition visuelle du panneau.

Je vous invite à visiter la page LOOKBOOK pour voir MELHIA en action, associé aux deux autres modèles de la collection KARMA, ZYA et NEPTUNE.

Une réflexion au sujet de « FOCUS sur MELHIA »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.